Visiteurs :

4854

Cosmétiques maison : simplifiez-vous la vie !

PhotoTetAPour sériliser mes bocaux, mes ustensiles et tout ce qui doit l'être quand j'ai fabriqué pour la première fois des cosmétiques maison, n'ayant pas d'alcool à 70 ou 90° sous la main, j'ai utilisé du gel hydroalcoolique. Je me suis dit que, ce gel neutralisant 99% des bactéries présentes sur notre peau, cela devait aussi fonctionner pour les ustensiles en bois, en métal, en plastique. En tout cas, je n'ai jamais eu de problème avec mes cosmétiques (moisissures et pourrissements). 

En ce qui concerne l'utilisation des produits, j'emploie une petite cuiller à thé que j'ai toujours dans ma salle de bains. Celle-ci est en inox, et peut également être stérilisée au gel hydroalcoolique. J'utilise le manche de la cuiller qui me permet de prélever soit le dentifrice, soit le déo, sans y mettre les doigts. C'est du zéro déchets et m'évite de devoir encore acheter (batonnets spéciaux en bois vendus à cet effet, qui ont un usage plus ou moins unique, et sont difficiles à nettoyer).

Note : si pour fabriquer le dentifrice il faut éviter les ustensiles en métal (dont l'inox), je pense que quand le produit est fabriqué que cela n'a plus autant d'importance.

Mon dentifrice maison

PhotoDentifriceMaisonComme pour le déo maison, il faut essayer plusieurs recettes avant d'arriver une recette de dentifrice qui vous convienne. J'ai commencé par la recette de mon herboriste préférée Marie, dont je vous recommande les ateliers "plantes comestibles et médicinales". J'ai amélioré cette recette au fur et à mesure de sa préparation/utilisation.

A retenir : le bicarbonate de soude proposé dans certaines recettes est assez abrasif et pourrait entamer l'émail des dents selon certains. Vous pouvez le remplacer par du carbonate de calcium (en pharmacie). L'huile essentielle que vous rajouter est à choisir selon votre goût, certains prennent citron, tea tree, eucalyptus, quant à moi je suis fidèle à la menthe poivrée.

Pour découvrir ma recette, faites-vous membre.

Une douche par jour ?

Douche PixabayVous prenez une douche par jour, parfois deux en été quand il fait très chaud ? C'est un luxe dont nous avons tous pris l'habitude, au fil des années, avec la sophistication des salles de bains et l'avènement de notre ère d'hyper-consommation. Et cependant, à l'heure où l'on fait le bilan carbone de tous nos gestes, n'est-il pas temps de revoir nos habitudes même au niveau de notre hygiène corporelle ? Notre peau n'est pas faite pour être récurée deux fois par jour. Ce faisant, on enlève sa protection naturelle (constitué par son microbiote) et elle est alors plus vulnérable à toutes sortes d'intrants comme la pollution, les rayons du soleil, les allergènes ...

Souvenez-vous, particulièrement si vous avez plus de 50 ans : dans les années 70-80 on avait droit à un bain, voire deux, par semaine et c'était le moment où l'on pouvait se laver les cheveux. Nos salles de bains à l'époque n'étaient bien souvent pas équipées d'une cabine de douche, mais juste d'une baignoire avec douchette. Les gels douche n'existaient pas, encore moins les après-shampoing et autres crèmes et baumes pour cheveux.

Et cependant, étions-nous moins propres pour autant ? Sentions-nous mauvais ? Non : personne ne se plaignait.

Connectez-vous pour lire la suite

Lingettes démaquillantes zéro déchets

à partir de vieux gants de toilette

Lingettes démaquillantes zéro déchets

Si vous avez de vieux gants de toilette dont vous ne vous servez plus, avec quelques chutes de tissus vous pourrez fabriquer des lingettes démaquillantes zéro déchets double faces : une en éponge et une en tissu.

Cette idée n'est pas de moi : je l'ai pêchée sur internet. Voici la photo qui m'a inspirée, mais il semble que le blog dont elle est issue (Orangette) n'existe plus. J'ai donc reconstruit le tuto ci-dessous.

Mon déo maison

PhotoDEoMaisonComme chaque fois, j'ai dû essayer plusieurs recettes avant d'avoir la bonne, et je ne suis pas sûre que celle que je vous présente ici soit la dernière... mais pour l'instant c'est celle que j'utilise.

J'ai enlevé de la recette originale trouvée sur internet, toutes les huiles essentielles (palamrosa, tee tree, lavande ...) car elles me provoquaient des allergies. J'ai changé la cire d'abeille jaune qui tachait les vêtements, par de la cire d'abeille blanche. Enfin, il faut bien faire attention au bicarbonate de soude que l'on utilise pour la recette et le prendre le plus fin possible afin que cela ne gratte pas trop (le bicarbonate de soude alimentaire, au rayon pâtrisserie, est pas mal mais il paraît que celui qu'on peut trouver en pharmacie est enocre plus fin).

l'huile de coco est idéale, car elle appaire et on peut utiliser le déo même juste après s'être rasé les aisselles. Cependant, en cas de transpiration abondante, elle fait des auréoles de graisse sur les vêtements et il faut bien penser, avant le lavage, à pré-détacher ces zones à l'aide par exemple, de savon noir ou (si celui-ci le supporte) laisser tremper le vêtement dans de l'eau avec du percarbonate de soude pendant au moins une journée. Sinon au niveau efficacité, rien à dire. Il est vraiment efficace.

Pour voir cette recette, connectez-vous.

cocquy.be

Copyright © 2019 Cocquy - Tous droits réservés
En navigant sur ce site vos reconnaissez avoir pris connaissance et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation

X

Right Click

No right click