Visiteurs :

24321

Pourquoi composter ?

Le compostage c'est quoi ?

Pourquoi composter ?

Le compostage est un processus de dégradation des matières organiques courant dans la nature où rien ne se perd. Que ce soit dans la forêt où l'accumulation de feuilles au pied des arbres se transforme en humus qui enrichit le sol afin de nourrir ces mêmes arbres, n'importe quel cadavre issu du vivant (végétal ou animal) est dégradé et remanié par la merveilleuse chimie de la nature, afin de se transformer en nourriture pour les nouvelles génération de vivants.

Grâce à des acteurs très spécifiques dont nous allons parler plus avant dans ce chapitre (vers à compost, colemboles, bactéries et autres), mère nature fait place nette pour que ce qui naît puisse se nourrir de ce qui a vécu.

Le compost mûr peut être utilisé au jardin comme engrais vert 100% naturel, vous y gagnez donc puisque vous aurez un jardin zéro pesticides, et vous ne serez plus obligés d'acheter ces engrais chimiques si mauvais et si chers ! Mais si vous décidez de composter, ce qui sort de votre cuisine comme déchets végétaux va aller au compost plutôt que dans votre poubelle de ménage (ce qui va diminuer vos déchets d’environ 1/3). Vous allez ainsi donc ainsi économiser de l'argent puisque vous aurez moins de sacs poubelle à acheter, et comme vous produirez moins de déchets, vous ferez également un beau geste pour l'environnement. C'est une première étape vers le "zéro déchet".

MV Comp SchemaLe compost, c’est quoi ? Le compost c'est de la matière première, de l'humidité, de l'air, des micro-organismes et du temps...

Comment composter ? Le compost mur, soit après environ 6 mois à 1 an, est utilisable au jardin comme engrais vert 100% naturel. Vous pouvez soit le tamiser (au travers d'un treillis, d'un vieux sommier, ou d'un tamis) soit l'utiliser "brut".
Dans vos bacs et vos jardinières : compter 1/3 de compost tamisé pour 2/3 de terreau, idem pour vos parterres fleuris et plantes d'appartement.
(cliquez sur le schéma ci-contre pour la voir en grand)

Au potager : si vous le répandez à l'automne, vous ne devrez pas tamiser votre compost mais juste le disposer sur la terre préalablement bêchée en surface, en couche de 2-3 cm. Les intempéries feront pénétrer les éléments intéressants dans la terre et ce qui est trop gros va continuer à composter. Au printemps, on ratisse les résidus et on bêche à nouveau en surface avant de planter ou de semer. A vous de jouer...

Compost « froid » : J’ai opté pour un compost 100% végétal dans mon jardin. Ce compost se fera moins vite qu’un compost « tout venant » (qui contiendrait par exemple, des restes de nourriture cuisinés contenant matières grasses et restes de viande ou de fromage) car il chauffe moins. Mais en évitant toute matière animale dans le compost, j’évite aussi les prédateurs indésirables comme les rats et les odeurs fortes liées à la décomposition des matières animales.

Et n'oubliez pas : un compost bien équilibré ne sent pas mauvais. L'odeur d'un compost qui fonctionne bien est proche de celle d'une poignée d'humus ramassée en forêt. Si vous ne vous en sortez pas, ou en cas d'odeurs, vous pouvez toujours demander la visite d'un maître composteur (voir réseau des MC bruxellois) qui va vous aider à identifier le problème et à y remédier. Vous pouvez aussi me contacter via la page de contacts et j'essaierai de vous aider au mieux en vous répondant par mail ou éventuellement en venant chez vous (si vous habitez dans la région Ottignies-Louvain-La-Neuve).

Le test de la poignée va vous aider pour savoir si vous avez un compost trop humide/azoté (trop de matières vertes) ou trop sec : ouvrir la fenêtre du silo Miko (ou creuser un trou avec une fourche bêche pour arriver au compost en activité), prenez une poignée de compost et fermez la main pour la presser. Si vous constatez en rouvrant la main que la matière reste bien compactée et fome un agglomérat comme de la glaise c'est que le compost est équilibré. Par contre, si de l'eau s'en échappe c'est qu'il est trop humide et si rien ne coule et que le contenu de la poignée s'effrite , c'est qu'il est trop sec.

Les remèdes

  • compost trop humide : rajoutez des matières brunes au besoin en sortant tout du compost et en remélangeant sur une bâche. Parfois c'est juste une question d'aération : n'oubliez donc pas d'aérer votre compost bien en profondeur, à chaque apport (avec l'aide d'une tige d'aération ou une fourche bêche).
  • compost trop sec : si c'est dû à une longue période de fortes chaleurs, arrosez votre compost de temps en temps, surtout s'il est en palettes ou en tas. Si par contre, c'est dû à un déséquilibre (vous avez mis plus de matières brunes que de matières vertes) alors rétablissez l'équilbre en ajoutant des matières vertes et en remélangeant le tout.

A votre tour : bonne chance et que la main verte soit avec vous !

Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.

cocquy.be

Copyright © 2019 Cocquy - Tous droits réservés
En navigant sur ce site vos reconnaissez avoir pris connaissance et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation

X

Right Click

No right click