Visiteurs :

26962

Epeire des jardins

L'épeire des jardins ou épeire diadème (Araneus diadematus) est l'une des araignées les plus courantes dans nos jardins belges. On la reconnait facilement à la croix sur le dessus abdomen.

MV FaunSauv Arai AraneusDiadematus 20140923 123612L'épeire des jardins tisse tous les jours une magnifique toile géométrique pour y attraper toutes sortes d'insectes volants qu'elle enrobe ensuite dans des fils de soie. Elle injecte à sa proie un venin qui va la liquéfier de l'intérieur, ce qui permettra ensuite à l'araignée d'en gober le contenu.

Elle ne peut pas réparer sa toile. Tous les matins, imperturbable, elle va donc ingérer les morceaux de sa toile de la veille, ce qui lui procurera les nutriments nécessaires pour la reconstruire (ce qui lui dure environ 1 heure).

Les mâles de l'épeire diadème mesurent 1cm de long et sont plus petits que les femelles qui atteignent jusqu'à 2cm de long. La reproduction a lieu à la fin de l'été. Les mâles sont souvent dévorés par les femelles après l'accouplement. Ils sont donc plus difficiles à observer, sauf si on arrive à saisir la parade nuptiale qui regroupe parfois jusqu'à 50 mâles sur la même toile à l'assaut d'une même femelle. La femelle n'est réceptive que 4 jours sur son existence.

MV Faune AraneusDiadematus 0140913 171119 MV Faune AraneusDiadematus 20140913 171223 EpeireDiademeNid20190510 123154

La mère araignée pond ses œufs avant l'hiver et les enrobe d'un cocon de fils de soie. Elle va "couver" son sac d'œufs jusqu'à ce qu'elle tombe à terre, morte d'épuisement. Dès les beaux jours (parfois dès février) les observateurs avertis pourront voir les œufs éclore et des centaines de petites araignées quitter leur nid et "s'envoler" le long d'un fil de soie à la découverte du monde. Ces mini-araignées commenceront tout de suite à construire leur première toile. Ces bébés araignées ont déjà toutes les caractéristiques de l'araignée adulte.

La piqûre de l'épeire diadème ne vous fera pas plus de mal que celle d'un moustique la plupart du temps. Cela dépend où elle mord, sur le dos de la main, la morsure peut faire ressentir une douleur comparable à celle d'une piqûre de guêpe. Dans tous les cas, le venin n'est pas dangereux.

Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.

cocquy.be

Copyright © 2019 Cocquy - Tous droits réservés
En navigant sur ce site vos reconnaissez avoir pris connaissance et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation

X

Right Click

No right click