Visiteurs :

26962

Tégénaire

La tégénaire commune (Tegenaria domestica) est la plus grosse araignée qu’on puisse rencontrer dans nos jardins l’été et dans nos maisons l’hiver. Elles mesurent jusqu’à 6 cm de diamètre avec les pattes, de couleur plutôt sombre et velues. Elles présentent souvent un joli dessin de chevrons sur leur abdomen et possèdent des crochets assez impressionnants … Malgré cela, elles ne sont pas dangereuses et à moins vraiment de les manipuler brutalement, elles ne mordent pas.

 

MV FaunSauv Arai TegenariaDomestica 20180908 2Elles se cachent sous les pierres, vos bacs de plantes, les hautes herbes, les arbustes, où elle tissent des toiles irrégulières et enchevêtrées (d’où leur nom puisque tegetarius signifie couverture ou fabriquant de couvertures). Les fils de leurs toiles ne sont pas collants, contrairement à deux de l’Epeire. Elles y piègent toutes sortes d’insectes qui tombent tout simplement dedans : fourmis, criquets, et mêmes d’autres araignées. Ces toiles abritent également leur tanière, constituée d’une sorte d’entonnoir en toile. Dès que la toile vibre à cause de la présence potentielle d’une proie, la tégénaire sort de son repère.

MV FaunSauv Arai TegenariaDomestica 20180908 1Ne les mettez pas dehors si vous les trouvez dans la maison durant la mauvaise saison, car elles pourraient ne pas survivre. Laissez-les plutôt se tapir dans un coin de votre cave ou de votre garage, elles y seront bien et y chasseront les autres insectes. Il faut un taux d’humidité suffisant pour que ces araignées fréquentent nos habitations. On les retrouve donc le plus souvent dans nos salles de bains, cuisines ou buanderies.

Les mâles se distinguent des femelles par la taille des mandibules à l’avant de tête. Ces mandibules appelées pédipalpes servent à manipuler les proies, mais elles sont également utiles au mâle pour agripper la femelle lors de l’accouplement, et sont donc plus longues chez lui que chez elle. Gare à lui d’ailleurs, quand il fréquente la toile de sa dulcinée, car il risque fort bien d’être pris pour une proie et de se faire dévorer !

Ces « araignées de maison » peuvent vivre plusieurs années. Les femelles grandissent par mues successives. Ces mues ressemblent à des araignées mortes ou desséchées… A noter, le mâle ne mue plus une fois devenu mature.

Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.

cocquy.be

Copyright © 2019 Cocquy - Tous droits réservés
En navigant sur ce site vos reconnaissez avoir pris connaissance et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation

X

Right Click

No right click