Grive musicienne

MV FaunSauv Ois TurdusPhilomelos WC AndreasTrepteLa grive musicienne (Turdus philomelos) fait partie de la famille des turdidés comme le merle et est très reconnaissable grâce à son ventre jaune-orangé tacheté de brun foncé. On la rencontre le plus souvent dans les parcs et jardins.

Partiellement migratrice, la grive musicienne peut passer l’hiver en Afrique du Nord ou dans le sud de l’Europe.

Le nid est construit en avril par le couple, constitué de brindilles et tapissé de boue lisse. Les petits sortent du nid après 2-3 semaines et continueront d'être alimentés au sol par les parents pendant encore 2-3 semaines. On peut alors approcher sans problème les petits tant ils comptent sur leur excellent camouflage pour passer inaperçus, mais n’y touchez pas bien sûr sous peine que les parents n’abandonnent leur petit à cause de l’odeur de l’homme. C’est pendant cette période que les oisillons sont les plus vulnérables notamment vis-à-vis de prédateurs comme les chats.

La grive musicienne adore les escargots et elle se sert d’un caillou pour en briser la coquille. Cette technique est particulière à la grive musicienne. Les autres grives ne l’utilisent pas. Elle se nourrit, principalement au sol, de vers, de limaces ou de chenilles. Elle ne dédaigne pas non plus les baies et les fruits tombés à terre. En hiver, il lui arrive de fréquenter les mangeoires si vous mettez à leur disposition des fruits (pommes, prunes, baies).

C’est un oiseau solitaire et discret, toujours seul ou en couple. La grive musicienne vole souvent au ras du sol et cherche à se cacher rapidement.

C’est quand elle chante qu’on peut le plus facilement l’observer. La grive musicienne a en effet un magnifique chant modulé composé le plus souvent de trilles différentes qu’elle répète 3 à 4 fois, par intervalles. Elle chante souvent au faîte du plus grand arbre des environs, en fin de la journée et jusqu’au crépuscule.

You have no rights to post comments

JSN Mico template designed by JoomlaShine.com