Visiteurs :

24389

Les outils indispensables de la couturière paresseuse

Un seul mot d’ordre : SIMPLIFIONS-NOUS LA VIE

Vous trouverez dans cet articles les outils que je trouve indispensables pour coudre quand on n'aime pas se prendre la tête. Cette rubrique sera sans doute encore appelée à être complétée car vu le succès du DIY et de la couture, il y a toujours de nouveaux outils qui arrivent sur le marché.

Un aimant 

On en vend dans les merceries, ils ont en général la forme d'un fer à cheval, mais vous pouvez parfaitement récupérer celui d’une ancienne porte d'armoire de cuisine, ou celui qu’on trouve dans certains anciens baffles. Avoir un aimant dans votre boite à couture vous permettra de pouvoir ramasser vos épingles en un seul geste, lorsque vous avez, comme ça m’arrive souvent, laissé tomber votre boîte (outre paresseuse, je suis aussi assez maladroite).

Un mètre à enrouleur de bricoleur

Rien de plus agaçant que d’être limité au mètre cinquante des mètres-rubans de nos grands-mères, qu'on vend encore dans les merceries ! Alors moi, j’ai un mètre de bricoleur de 3m de long dans ma boite à couture.

Des canettes pré-remplies

Vous pouvez les acheter, mais dès que vous avez du fil, vous pouvez bien sûr acheter les canettes vides et les remplir vous-mêmes quand vous avez un peu de temps. J’ai personnellement des dizaines de canettes déjà prêtes avec du fil de couleurs dessus. N'oubliez pas que que la plupart du temps, on se fiche un peu de la couleur du fil de canette puisqu’il sera sous l’ouvrage ou l’envers du tissu et donc pour la plupart des pièces que l’on coud, il sera invisible.

Des ciseaux crantés

Ce sont des ciseaux qui coûtent assez cher mais vous ne regretterez pas l’investissement : ils vous éviteront de surfiler la plupart des tissus en cotons ou mixtes coton/synthétique. Ils ne conviennent cependant pas à la doublure et aux tissus trop fins (ceux qui sont en général composés à 100% de matières synthétiques).

Du scratch

Il en existe de toutes les couleurs. Il remplace les agrafes, boutons et boutonnières, boutons à pression, et autres fermetures à glissières et est tellement plus facile et rapide à coudre ! Ne prenez pas du scratch autocollant vous perdriez du temps au lieu d’en gagner : cela ne tient de toute façon pas sur le tissu, il faut le coudre quand même et si vous cousez au travers de la matière autocollante cela abîmera vos aiguilles et peut-être même votre machine.

Une pince KAM et ses pressions en plastique 

Oui je sais, encore du plastique, mais quand vous l’aurez essayée, vous ne saurez plus vous en passer. Fini les pressions métalliques de nos aïeules… Les pressions se placent en un tour de main avec cette pince. Les pressions existent dans une infinité de couleurs. On vend le kit de démarrage (avec la pince, l’explication et un lot de pressions de différents couleurs) sur les sites de vente en ligne. pour Attention de bien prendre la pince et les pressions de la marque KAM, d’autres pinces, moins chères, pourraient ne pas être aussi efficaces et vous perdriez du temps plutôt que d’en gagner.

Du papier collant

Ayez sous la main un rouleau de papier collant (ruban adhésif) afin de maintenir vos tissus bien droits sur la table quand vous tracez les patrons (utile surtout pour de fins tissus comme la doublure).

 

 

 

Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.

cocquy.be

Copyright © 2019 Cocquy - Tous droits réservés
En navigant sur ce site vos reconnaissez avoir pris connaissance et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation

X

Right Click

No right click